Zoho Sprint : définition du Scrum

par | 23 Mai 2018 | Gestion de projets, Zoho Sprint

Avant d’utiliser Zoho Sprints, il faut bien comprendre la méthode de travail à partir de laquelle Sprint est utilisé : le SCRUM.

La méthode SCRUM a été formalisée et mise en place dès 1995 par


Ken Schwaber et Jeff Sutherland


Et c’est de la dernière version de leur guide paru en Novembre 2017 que je m’inspire pour cet article.

La méthode SCRUM est un cadre méthodologique permettant de gérer dans des capsules de temps définies, limitées et inamovibles un ensemble de demandes stockées dans une liste nommée Backlog.

L’objectif de la méthode SCRUM est d’organiser empiriquement le développement d’un produit, service ou amélioration de l’existant au travers de valeurs, rôles, méthodes, outils et multiplicité de petites équipes.

Il s’agit de limiter le risque, d’améliorer de façon continue le processus et d’enrichir la communication entre tous les participants.


Valeurs

La méthode Scrum fait appel aux même valeurs que ZOHO :

  • engagement

  • courage

  • focus

  • ouverture

  • respect


Pourquoi je parle de valeurs au début de cet article sur une méthode ? Parce que si ces valeurs ne sont pas partagées par l’équipe, la méthode ne peut pas fonctionner.

Chez un client si je vois que ces valeurs n’ont pas ou peu d’échos dans leur mode de fonctionnement alors il vaut mieux pas que je parle de Zoho Sprint. Un client qui souhaite continuer à “pondre” des volumineux cahier des charges avec une MOA et MOE, des réunions mensuelles et des livrables à 6 mois ne sera probablement pas intéressé à tester cette méthode agile et efficace dans le transfert itératif et incrémental de savoir.


En effet la méthode SCRUM est une approche itérative et incrémentale pour optimiser la prédictibilité et le contrôle de risque. SCRUM ne croit qu’en l’empirisme encadré par des contrôles réguliers et mis en place par une ou plusieurs petites équipes avec des rôles bien définis.


Piliers

Trois piliers soutiennent l’implémentation d’un contrôle empirique de processus: la transparence, l’inspection et l’adaptation.

La transparence requiert une volonté de chacun mais aussi des moyens de communication unifiés et adapté (donc Zoho Sprint) et surtout un vocabulaire commun (qu’est ce que “tâche terminée” veut dire ?).

L’inspection et l’adaptation qui sont soutenu par les 4 outils suivants :

• la Planification du Sprint (Sprint Planning)

• la Mêlée Quotidienne (Daily Scrum)

• la Revue de sprint (Sprint Review)

• la Rétrospective de Sprint (Sprint Retrospective)


Les rôles

La méthode SCRUM propose trois rôles :

  • Le Product Owner

  • L’équipe de développement

  • Le Scrum Master


Le Product Owner est une personne et elle a un pouvoir de décision. C’est elle qui détermine la priorité des tâches à effectuer. Le Product Owner a comme responsabilité de fournir la plus haute qualité possible du produit ou service en développement. Le Product Owner est un peu l’équivalent du consultant fonctionnel avec en plus le pouvoir de décision clairement défini sur l’agencement du travail qu’effectue l’équipe de développement. Le Product Owner est l’avocat des fonctionnalités client, c’est lui qui écrit les demandes clients.


L’équipe de développement est idéalement constitué de 3 à 9 personnes ayant des compétences complémentaires. L’équipe est traitée de façon collégiale, il n’y a aucune hiérarchie dans l’équipe. L’équipe n’a qu’un patron : le Product Owner qui décide donc des priorités de travail. Aucune hiérarchie n’est présente dans l’équipe de développement et aucune hiérarchie extérieure (à part le Product Owner) n’est autorisée.

Le Scrum master est la personne expliquant  la méthode Scrum dans l’équipe de développement et surtout autour des personnes directement impliquées dans la méthode Scrum. Le Scrum master ne cesse d’aider les trois composants de cette méthode :

Le  product Owner

L’équipe de développement

La structure, l’entreprise.

La méthode scrum reposent sur des événements et une méthodologie en plus de rôles.


Les événements Scrum

La méthode Scrum ayant aussi comme objectif d’être la plus productive possible chaque évènement Scrum a une limite de temps figée.


Le Sprint :

Le cœur de Scrum est le Sprint, qui a une capsule de temps (time-box), une durée, d’un mois ou moins au cours de laquelle un Incrément Produit « Fini » fonctionnel et potentiellement publiable est créé.

Le Sprint comprend 5 évènements

  1. La planification du Sprint

  2. Les mêlées quotidiennes

  3. les activités de développement

  4. la revue du Sprint

  5. la rétrospective du Sprint


Pendant le Sprint:

  • L’objectif du Sprint est fixe ; les changements qui le remettent en cause ne sont donc pas permis ;

  • Les objectifs de qualité sont maintenus ; ils ne sont jamais revus à la baisse ;

  • Le périmètre peut être clarifié et renégocié entre le Product Owner et l’équipe de développement selon ce que l’équipe Scrum apprend.


Un Sprint est en quelque sorte un projet durant un temps donné (un mois ou moins) avec un objectif clair.

Si un objectif requiert plus d’un mois de travail, il doit être découpé en plusieurs Sprints. Ainsi le risque maximal d’un Sprint est un mois de travail.


Un Sprint peut être annulé si durant le mois du Sprint, le Product Owner s’aperçoit que l’objectif n’est plus valable. Seul le product owner a le pouvoir de décision d’annuler le Product Owner.


La planification du Sprint

Le travail à effectuer durant un Sprint est défini durant la réunion de Planification du Sprint (Sprint Planning). Ce plan est créé de manière collaborative par tous les membres de l’équipe Scrum. La réunion de planification du Sprint dure au maximum huit heures pour un Sprint d’un mois.

La Planification du Sprint répond aux questions suivantes :

  • Que peut-on livrer comme incrément résultant du Sprint à venir ?

  • Comment sera effectué le travail à livrer et nécessaire pour achever l’Incrément ?

Les éléments nécessaires pour le démarrage de la réunion de Planification du Sprint sont le Backlog produit, le dernier incrément produit, la capacité projetée par l’équipe de développement pendant le Sprint et les performances passées de l’équipe de développement. Le nombre d’éléments sélectionnés du Backlog produit pour le Sprint revient uniquement à l’équipe de développement. Seule l’équipe de développement peut évaluer ce qu’elle peut accomplir durant le Sprint à venir.


L’objectif du Sprint est évidemment déterminée durant la Planification du Sprint.

La mêlée quotidienne

La mêlée quotidienne (Daily Scrum) est un événement de 15 minutes (time-boxé) destiné à l’équipe de développement.

La mêlée quotidienne est tenue à la même heure et au même lieu chaque jour pour réduire la complexité.

La mêlée quotidienne optimise la probabilité que l’équipe de développement va atteindre l’objectif du Sprint.

Le Scrum Master s’assure que la mêlée quotidienne a lieu, mais c’est l’équipe de développement qui est responsable de son déroulement. Le Scrum Master apprend à l’équipe de développement à limiter la mêlée quotidienne à 15 minutes.

La mêlée quotidienne est une réunion interne pour l’équipe de développement. Si d’autres personnes sont présentes, le Scrum Master s’assure qu’elles ne perturbent pas la réunion.

La revue de Sprint

La revue de Sprint se tient à la fin du Sprint (donc à la fin du mois si la durée du Sprint est d’un mois) et est informelle.

Durant cette revue, les participants échangent sur les tâches finies et l’incrément réalisé.

Il s’agit au maximum d’une réunion de quatre heures pour les sprints d’un mois.

La Revue de sprint comprend les éléments suivants :

  • Les participants incluent l’équipe Scrum et les principales parties prenantes invitées par

  • le Product Owner ;

  • Le Product Owner indique quels éléments du Backlog Produit ont été « Finis » et ceux qui n’ont pas été « Finis » ;

  • L’équipe de développement discute de ce qui s’est bien passé pendant le Sprint, quels problèmes ont été rencontrés, et comment ces problèmes ont été résolus ;

  • L’équipe de développement démontre le travail « Fini » et répond aux questions sur l’incrément ;

  • Le Product Owner discute de l’état actuel du Backlog Produit tel qu’il est. Il ou elle projette les dates prévisionnelles et celles de livraison en fonction des progressions réalisées à ce jour (si nécessaire) ;


La rétrospective du Sprint

La rétrospective de Sprint se produit après la revue de Sprint et avant la prochaine réunion de planification du Sprint. Il s’agit au maximum d’une réunion de trois heures pour les Sprints d’un mois.

Le but de la rétrospective de Sprint est de :

  • Inspecter la manière dont le dernier Sprint s’est déroulé en ce qui concerne les personnes, les relations, les processus et les outils ;

  • Identifier et ordonner les principaux éléments qui ont bien fonctionné et des améliorations potentielles ;

  • Créer un plan pour mettre en œuvre des améliorations sur la façon dont l’équipe Scrum fait son travail.


Conclusion


Le SCRUM implique un abandon de certaines habitudes :

  • pas de hiérarchie

  • pas d’intervention extérieure dans l’équipe de développement

  • plus de distinction entre MOA et MOE

  • un développement vertical et non horizontal (je m’attache à définir des Sprints par domaine fonctionnel).


Ce cadre méthodologique associé à l’outil ZOHO Sprint permet de travailler de façon itérative en éliminant les lenteurs et blocages et surtout en s’améliorant sans cesse, ceci dans un cadre respectueux et bienveillant envers les uns et les autres.

Nos Services et prestations

Support

Audit

Webinaires

Youtube

0 commentaires